Biographie de François Asselineau

François Asselineau 220px-François_Asselineau_-_UPR né le 14 septembre 1957 est un politicien français et un inspecteur général des finances .IL appartenu au parti " le rassemblement pour la France" avant de créer son propre parti politique , "l'union pour la république" qui propose le retrait unilatéral de la France de l'union européenne , de l'eurozone et de l'OTAN .IL fut candidat aux élections présidentielle de 2012 mais n'a pas réussi à  réunir les 500 signatures de parrainage .

EDUCATION

Reçu à  HEC , il y obtient une maîtrise en sciences du management en 1980 .Il postule ensuite à  l'école nationale d'administration (ENA) o๠il obtient son diplôme en 1985 .Il sort 2 ème de sa promotion avec une spécialité sur les finances et l'économie .

CARRIERE MINISTERIELLE

Après son diplôme à  HEC Paris et avant d'être recruté à  l'ENA , Asselineau commence sa carrière administrative au Japon dans un département économique pour le service d'outre mer .IL y sert jusqu'en 1985 en tant qu'inspecteur général des finances .

De 1989 à  1990 , il fut chef de mission au crédit national .IL fut ensuite président de la SADEF .En 1991 , Il devient chef de mission Asie-Oceanie au bureau des Relations étrangères du Ministère de l'Economie et des Finances dans le gouvernement de Pierre Bérégovoy .

De 1994 à  1995 , il devient conseiller aux affaires internationales du ministère de l'industrie sous le gouvernement d'Edouard Balladur .

En juin 1995 , il fut nommé directeur de l'office du ministère du tourisme .En 1996 , il fut au ministère ou il fut chargé des problèmes économiques de l'asie , de l'océanie et de l'Amérique latine jusqu'à  la dissolution du parlement par Jacques Chirac en 1997 .

ENGAGEMENT EN POLITIQUE

En 1999 , François Asselineau s'engage lui-même en politique pour devenir membre du " rassemblement pour la France" (RPF) , un parti crée par Charles Pasqua et Philippe de Villiers .Il fut membre du bureau national ,directeur d'études et porte-parole de ce parti jusqu'à  l'automne  2005.

Le 27 juillet 2000 , il devint vice-directeur au conseil général des hauts de seine .IL fut chargé du développement économique et des affaires internationales .le 19 mars 2001 , il fut élu en tant que membre du conseil de Paris dans le 19 ème arrondissement .Sa liste , une liste dissidente de droite crée avec l'agrément de Jean Tibéri et Charles Pasqua fut une triangulaire contre la liste du "rallye pour la république" et une liste de gauche unifiée composée du parti socialiste .Le 23 mai 2001 , Charles Pasqua nomme François Asselineau en tant que directeur de son cabinet et président de conseil général des hauts de seine ou il y travailla jusqu'au 30 mars 2004 quand Nicolas Sarkozy a repris la position de Charles Pasqua .

Le 20 octobre 2004 , Nicolas Sarkozy nomme François Asselineau en tant que directeur pour la délégation générale pour l'intelligence économique à  l'intérieur du ministère de l'économie et des finances .Le 31décembre 2004 , il décida de rejoindre l'UMP au conseil de Paris .Le 3 novembre 2006 , il décida de quitter le parti et de siéger avec les non-inscrits juste après Françoise de Panafieu pour laquelle il travailla .

CREATION DE L'UPR

En Novembre 2006, Asselineau rejoint le comité de direction du Rassemblement pour une France indépendante et souveraine (RIF),un parti créé par Paul-Marie Coà»teaux . Mais trois mois plus tard ,le 25 Mars 2007, pour le 50e anniversaire de la signature Traité de Rome , il créa l'Union Populaire Républicaine (UPR). 

En septembre 2007 , Asselineau participa a un groupe de  de dissidents politique nommé "Paris libre" avec d'autres ex-membres de l'UMP .Le groupe lança des listes contre l'UMP et Asselineau lança dans le 17 ème arrondissement de Paris une liste contre Françoise de Panafieu .Toutefois, il a ensuite fait marche arrière, en dénonçant la pression conséquente sur les membres de sa liste .

ELECTION FRANCAISE DE 2012

En juin 2011 , il annonça sont intention de concourir aux élections présidentielles françaises . Il a confirmé sa candidature en Décembre 2011 lors du congrès national de l'Union pour la république .Toutefois, François Asselineau n'est pas parmi les dix candidats officiellement approuvées par le Conseil constitutionnel le lundi 19 Mars 2012, car il n'a pas pu rassembler les 500 signatures d'élus nécessaires pour briguer la présidence .

PLATEFORME POLITIQUE

Asselineau fonctionne sur un modèle ni de droite , ni de gauche mais anti-état-unis et anti-union européenne .Il précise que toutes les décisions politiques françaises sont faites par une «oligarchie non élue, et non française», menant à  la désaffection politique des Français, et que le maintien au pouvoir de l' états-unis sur les affaires européennes conduira à  un "apartheid mondial .Il croit que le retrait de l'Europe et de l'euro par l'usage de l'article 50 du traité de l'union européenne , sortira la France de la crise actuelle grce au contrôle des capitaux , des biens et des personnes .Il favorise en outre la nationalisation de TF1, La Poste, GDF, les autoroutes, la gestion de l'eau et les banques en difficulté .

PLAINTES CONTRE LES MEDIAS

Asselineau a prétendu être la victime de la censure par les médias français. En tant que candidat déclaré à  l'élection présidentielle française 2012, il croit que les médias français n'ont pas suivi les recommandations préconisées par le Conseil supérieur de l'audiovisuel .En réponse à  la plainte d' Asselineau, le Conseil supérieur de l'audiovisuel a confirmé que tout candidat potentiel était traité équitablement, et que tous les outils de communication étaient pris en compte pour mesurer la représentativité du candidat, y compris Internet .

Asselineau a également accusé le Wikipedia français d'avoir censurer sa page. Selon Numerama, la page a été maintes fois supprimé de la Wikipedia française parce qu'il est considéré par les éditeurs comme ne répondant pas aux critères de notabilité requises .